THE EXPLOITED + MONDE DE MERDE

Mardi 19 Mar 2024
20h00

14€ / 16€ / 18€

Assis Debout
Exploited

THE EXPLOITED + MONDE DE MERDE

Mardi 19 Mar 2024
20h00

14€ / 16€ / 18€

Assis Debout

Suite à un incident de booking indépendant de notre volonté, le groupe THE EXPLOITED n’est pas disponible à la date 19 Mars 2024. Nous attendons un report de la date en Novembre. Stay tuned…

Bien entendu, les billets déjà achetés restent valables. Un email a envoyé aux détenteurs de billets.


The Exploited est un groupe de punk originaire d’Edimburgh en Ecosse, formé en juin 1979 et emmené par le chanteur Walter « Waltie » Buchan, ancien soldat de l’armée britannique et ancien skinhead, demeurant le seul membre présent depuis la naissance du groupe. La formation actuelle se compose de Waltie Buchann au chant, Gav à la guitare, Irish Rob la basse et Willie Buchan à la batterie

Bien qu’absent des débuts du punk en 1977, The Exploited va rapidement assimiler les bases de ce punk musicalement « gentil » pour l’amener vers un punk à tendance métal plus agressif et  plus rapide , musique qui influencera le mouvement trash et notamment la scène new yorkaise (Anthrax, Nuclear Asault) La brutalité et la vitesse des morceaux s’associent à des paroles anarchico-political-social. La guerre, la corruption, le chômage, la brutalité policière ou encore la dénonciation de la politique du Parti Conservateur menée par Margaret Thatcher constituent les thèmes qui imprègnent leurs titres depuis plus de 25 ans.

Le groupe compte à son actif pas moins de huit albums studios et sept albums live dont le concert mythique enregistré en 1980 à l’Edimburgh Nite Club, lequel témoigne de l’ambiance furieuse inhérente à ses performances. The Exploited est d’ailleurs parvenu à attirer à maintes reprises l’attention des forces de police sur leurs activités en multipliant les provocations à l’encontre de la Reine d’Angleterre  ou en étant l’initiateur d’émeutes lors de dates en Europe et en Amérique.

Après plusieurs morceaux édités via leur propre label, Exploited Record Company,la formation signe en mars 1981 son premier album studio, Punk’s not dead sorti sur le label Secret Records et s’affirme comme la suite du « Never mind the bollocks » des Sex Pistols. Cet opus, comprenant les incontournables « Army Life », « I believe in Anarchy » ou « Sex and Violence » est déclaré premier album indépendant de l’année 1981 par le magazine Sounds. The Exploited s’engage dans le même temps sur la tournée « Apocalypse Now » aux côtés de Discharge Anti-Past, Chron Gen et Anti-Nowhere League, écumant avec succès les hauts lieux de concerts à travers le Royaume Uni.

En septembre 1981 parait le 45 tours Dead Cities  vendus par la suite à plus  de 150 000 exemplaires ce qui valut au groupe une participation  controversée et par la même occasion un banissement d la célèbre émission Top Of the Pop sur la BBC, pour cause de pogo virulent sur une autre formation.

Depuis, le groupe n’a cessé de tourner à travers la planète : Amérique latine, Russie , Asie, Océanie et Australie. Il ne manquait que le continent africain pour que le groupe puisse prétendre avoir semé sa fureur partout. Cela sera chose faite en 2008 avec des concerts au Maroc et en Afrique du Sud.

Et pour bien s’échauffer avant le pogo, le punk hxc de MONDE DE MERDE !

« Tu te réveilles à 35 ans pour te demander ce que ça veut dire « Monde de Merde »? c’est pas que t’es indiscret …
C’est juste que t’es un con ! « (Le Grand Détournement)

La réunion de deux métalleux soucieux de punkiser leur métal et deux punk-coreux s’étant juré de métalliser
leur hardcore
. Monde de Merde est un cri de révolte lancé aux frères opprimés, porté par une voix féminine éraillée.
Un coup de genoux entre-jambiste assené à un monde cruellement auto-centré et peu cocasse.

Un bon vieux Punk-Hardcore qui fait la part belle au blast-grind, sans pour autant omettre les riffs rock n’roll.
On pense à GALLOWS, GHOST OF A THOUSAND mouchant la chandelle avec F-MINUS ou TRAGEDY.

Qu’on se le dise, Monde de Merde n’est pas à prendre avec du pain sec et défi King Kong osera souiller l’oeuvre
majeure de George Abitbol.